Abonnement à Agridape

Accueil / Programmes / Programmes clôturés / Réussir la Décentralisation / Présentation du programme

Présentation du programme

Cette rubrique présente une vue d’ensemble du programme Réussir la Décentralisation

Appui aux dynamiques en cours

Lancée en 2000, sous l’impulsion de IIED, le programme « Réussir la décentralisation » est le fruit d’une collaboration entre diverses organisation dans le but de renforcer les processus de décentralisation en cours au Sahel, au service de la croissance économique et du développement en faveur de populations déshéritées grâce à une gestion plus équitable et durable des ressources naturelles dont dépend la vie de tant de personnes.

Ce programme est donc une contribution à un changement important de politique des gouvernements des pays du Sahel en ce qui concerne la gouvernance, la gestion des ressources naturelles et le développement économique et social. Partout dans la région, on est en train d’appliquer ou de préparer des processus de décentralisation qui entraînent le transfert de pouvoirs de décision discrétionnaires et de ressources des structures de l’administration centrale aux organismes élus de l’administration locale. Cela représente une opportunité pour les citoyens, les services publiques et le cadre général du développement.

Deux phases de renforcement

Pendant la phase I (200-2005), les activités du programme étaient centrées sur deux domaines cruciaux : la conception et le test d’un ensemble d’outils et de méthodes de responsabilisation et d’implication sociales et la mise en place de mécanismes durables de discussions et d’influence politique fondées sur de solides connaissances aux niveaux local, national et régional, et qui permettent d’assurer la restitution et les liens entre ces différents niveaux.

Une évaluation menée en 2003 a reconnu la pertinence et la qualité de la méthode du programme et de son aptitude à promouvoir des processus d’analyse et de prise de décisions participatifs : cette évaluation a recommandé de consolider et de proroger le programme pour deux autres périodes quinquennales.

Fondée sur les acquis de la première phase, la deuxième met l’accent sur trois thèmes d’importance régionale ci-dessous,

  • Responsabilisation et implication sociales
  • Gestion des conflits liés aux ressources
  • Financement du développement local grâce au potentiel des ressources naturelles

Pays de concentration

Le programme concentre ses activités dans quatre pays sahéliens à savoir le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Sénégal qui essaient de faire face à un ensemble de problèmes de même ordre (et utilisent des instruments comparables dans leurs politiques , malgré les différences de rythme et de méthode. Ces similitudes et ces différences donnent l’occasion d’échange d’idées, d’expériences et d’approches au niveau régional pour renforcer le travail qui se fait dans chaque pays.

Résultats attendus

Le programme a pour ambition de contribuer aux résultats suivants :

  • Les approches de la responsabilisation sociale dans la région du Sahel seront intégrées, entraînant l’établissement d’institutions démocratiques, responsables, transparentes et susceptibles d’établir un programme de développement local efficace pour réduire la pauvreté en milieu rural.
  • L’augmentation quantitative et qualitative de la participation des groupes marginaux, notamment des femmes et des pasteurs dans les organes d’administration locale, ainsi que dans l’élaboration de politiques réceptives aux besoins de ces derniers. *- L’amélioration des moyens d’existence de la population rurale avec une hausse des revenus économiques de cette dernière, grâce à des pratiques plus efficaces de gestion des ressources naturelles (conventions locales) et à la capacité accrue des administrations locales à mettre en œuvre des programmes orientés vers la réduction de la pauvreté à travers la diversification de leur réserve de ressources.